• Si je suis là, lamentable, l'âme en peine, inconfortable,

    Dans cette ville sans visage, cent fois j'ai manqué de courage,

    Je m'abîme, si je me brime, dans ce décor, triste et sublime

    Si me nuis, nuit après nuit, jour après jour, mon amour,

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Si je prie et si j'écris,

    Si je vis comme on parie,

    Si j'écrase mon cœur vide pour extraire l'acide,

    Si je pleurs et si j'implore,

    Le ciel, la vie, ou la mort,

    Si je meurs et si je mors....

    <o:p> </o:p>

    Alors j'y pense encore...

    <o:p> </o:p>

    Si je ris, comme tous ces gens, gentiment, montrer ses dents,

    Saluer, comme on insulte, faire l'amour comme on exulte,

    Si je bois, et si je noie, ma chaude peine, dans mon sang froid,

    Si je saigne et si je signe, de mes larmes mon cœur indigne,

    <o:p> </o:p>

    Si je prie et si j'écris,

    Si je vis comme on parie,

    Si j'écrase mon cœur vide pour extraire l'acide,

    Si je pleurs et si j'implore,

    Le ciel, la vie, ou la mort,

    Si je meurs et si je mors....

    <o:p> </o:p>

    Alors j'y pense encore...

    <o:p> </o:p>

    Si je me brise aussi souvent, pour une bise un mauvais vent,

    Si le soleil ne m'atteint pas, si le sommeil ne m'éteint pas,

    Si mes lèvres traînent mes chagrins, au gré de tout et de rien,

    Si mes rêves traînent le matin, au lieu de vivre je me souviens,

    <o:p> </o:p>

    Alors j'y pense et puis j'écris,

    Et je vis comme on parie,

    Et j'écrase mon cœur vide pour extraire l'acide,

    Et je pleurs et puis j'implore,

    Le ciel, la vie, ou la mort,

    Et je meurs et puis je mors....

    <o:p> </o:p>

    Alors j'y pense encore...

     

    Rose

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique