• Un matin d'hiver

    C'est un matin d'hiver, pur et limpide comme un cristal de glace.

    Une pause diaphane entre le monde mystérieux de la nuit et la froide réalité du jour.
    Cet instant fragile qui sait si parfaitement mélanger les couleurs tendres et inégalables de l'aube pour en faire une toile parfaite, divine et irréelle.

    La lune blanche occupe encore le ciel, mais bientôt, sa timide opalescence cèdera la place à l'astre diurne, vaincue par son feu solaire.
    L'aube hivernale dégage parfois une force surnaturelle.
    Elle redonne vie aux anciennes divinités. Elle nous ramène aux origines du monde. A cette époque lointaine où la magie avait encore un sens, où les déesses avaient encore du pouvoir, où les hommes respectaient et vénéraient la nature.

    Léa roule à travers la campagne en se laissant pénétrer par cette mystique beauté.<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>Pour elle, la nature a toujours été la plus belle des créations et chacune de ses merveilles la touche chaque fois avec la même intensité.

    Tous ses sens absorbent les dons de cette nature avec une avidité toujours intacte. Elle aime ses odeurs, ses bruits et ses silences, ses animaux et ses paysages.
    <o:p> 

    </o:p>
    Elle croise les quelques bêtes encore au pré malgré la saison. Les chevaux ont revêtu leurs poils épais. Les vaches paissent tranquillement. Elles lèvent parfois la tête, et leur chaude respiration se trouve soudain saisie par le gel, souffle de vie terrassé par la main glacée de l'hiver.<o:p> 

    </o:p>
    Sur son trajet, il y a un endroit qu'elle aime tout particulièrement. C'est une forêt de chênes moussus et centenaires aux allures de Brocéliande qui semble avoir traversée le temps sans avoir été altérée par la folie des hommes.

    Chaque fois qu'elle y passe, elle se plait à imaginer qu'elle entre dans un autre monde.Elle espère toujours secrètement voir surgir de derrière les arbres, un fée ou une licorne, ou encore, traversant la route, un chevalier en armure monté sur un puissant destrier noir aux yeux de feu.<o:p> </o:p>Et aujourd'hui, avec cette lumière et la brume qui s'accroche aux branches givrées, l'illusion est presque parfaite.

    D'ailleurs, qui d'autre qu'un elfe aurait pu faire bouger ce buisson là ?
    <o:p> 

    </o:p>
    C'est un matin d'hiver, cadeau éphémère, goutte d'éternité.

  • Commentaires

    1
    Samedi 12 Janvier 2008 à 23:09
    comme
    c'est beau cette description de l'hiver !! j'espère que pour fixer éternellement cette magie-là tu auras un jour la chance de croiser un lutin ou une fée :) bonne nuit bisous
    2
    Dimanche 13 Janvier 2008 à 11:09
    merci
    d'être passée par là. je te souhaite un super week_end. A bientôt. ;-)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :